Un logement pour se reconstruire

Contactez-nous au 04 223 74 28

Présentons-nous...

Présentation

Maison d’accueil

Thaïs héberge, suit toutes familles avec enfants et/ou couples précarisés et isolés.

Jusqu’en 2006, Thaïs a été un lieu d’hébergement provisoire de personnes prostituées à Liège. Depuis lors, les personnes en lien avec la prostitution et les toxicomanes restent un public auquel Thaïs est particulièrement attentif, mais leur prise en charge n’est plus l’objet principal de l’action de l’association liégeoise.

A.P.L.

(Association de Promotion du Logement)

Depuis le 1er avril 2012, THAIS est agréée et subventionnée en tant qu’association de promotion du logement (A.P.L.).

Dans ce cadre et en collaboration avec la coopérative « Les Tournières », nous avons mis à disposition 5 logements accompagnés (2 de une chambre et 3 de deux chambres) via un bail de neuf ans.

Comme A.P.L., Thaïs accueille des familles dans cinq logements accompagnés. Une vingtaine d’autres familles ont été suivies en «post-hébergement». Ces logements accompagnés s’adressent à des familles précarisées qui ont aussi besoin d’un accompagnement psychosocial. 

Service ambulatoire

La grande précarité marque les corps, les esprits. Le service ambulatoire de Thaïs travaille avec un public très différent de celui accueilli dans les maisons d’accueil.

L’asbl est agréée à durée indéterminée en qualité de service spécialisé en assuétudes et subventionné dans le cadre du décret de la Région wallonne du 27 novembre 2003 relatif à l’agrément et au subventionnement des réseaux d’aide et de soins et des services spécialisés en assuétudes.

Thaïs travaille, dans ce domaine, avec plusieurs autres partenaires et est reconnue par la Fedito wallonne (Fédération des institutions pour toxicomanes).

Des contacts dans la rue, les bars, les salons …est rapidement apparue la nécessité de répondre à la demande de femmes souhaitant trouver un refuge momentané.

A Liège, un projet d’hébergement temporaire de personnes prostituées a vu le jour en 1992.

Ce projet, intitulé projet Thaïs, a démarré par l’aménagement d’un appartement supervisé pour deux personnes. Vu la capacité d’accueil limitée et les nombreuses demandes d’hébergement, il a été décidé d’étendre le projet par étapes successives :

en décembre 1994, une petite maison est louée en avril 1995, un deuxième appartement est ouvert en février 1997, un troisième appartement est loué en juillet 1997, un studio est aménagé en février 1998, un quatrième appartement est opérationnel.

En mars 2006, suite à des difficultés rencontrées par les promoteurs du projet et une décision de fermeture, l’’asbl Thais a vu le jour. Elle est issue d’un partenariat entre ALFA (Liège), Trempoline(Charleroi) et Saint Vincent de Paul, associés à des membres sympathisants issus du secteur psycho-medico-social.

Thais a dès lors repris les activités en cours en recentrant son action sur un public en lien avec les problématiques d’’assuétudes, sans exclure cependant les problématiques liées à la prostitution et à la grande précarité.

En ce qui concerne l’hébergement du public cible, Thaïs est agréé depuis 1998 et subventionnée en tant que maison d’accueil par le Service Public de Wallonie en catégorie 4 (21 lits subventionnés et 29 lits agréés) depuis le 1er janvier 2013. L’accueil et l’hébergement des personnes en difficulté s’inscrivent dans le cadre du décret-programme du Ministère de la Région Wallonne du 12 février 2004 complété par les arrêtés d’exécution du 3 juin 2004.

En ce qui concerne les suivis ambulatoires, l’asbl est également agréée à durée indéterminé en qualité de service spécialisé en assuétudes et subventionné dans le cadre du décret de la Région wallonne du 27 novembre 2003 relatif à l’agrément et au subventionnement des réseaux d’aide et de soins et des services spécialisés en assuétudes.

A l’heure actuelle, la maison d’accueil dispose de 9 logements individuels, soit une petite maison unifamiliale, 2 studios, 4 logements d’une chambre et 2 logements de deux chambres répartis sur trois sites (une maison unifamiliale et deux maisons de 4 logements). Quatre de ceux-ci ont été rénovés dans le cadre du « Plan d’Ancrage Communal 2007-2008 » et quatre autres sont mis à notre dispositions par la société coopérative « Les Tournières » dans le cadre d’un mandat de gestion.

Tous ces logements sont meublés et équipés (cuisinière, frigo, mobilier, télédistribution…), la personne hébergée n’a donc rien à apporter si ce n’est sa literie, sa vaisselle et ses effets personnels.

Ces différents logements ont reçu une attestation de conformité du Service d’Incendie de Liège.

Dans la mesure du nécessaire et du possible, les appartements sont rafraîchis et repeint à chaque changement de locataire par notre ouvrier polyvalent. Ils sont dans tous les cas nettoyés de fond en comble à cette occasion, l’entretien journalier étant lui assuré par les personnes hébergées.

Ces différents sites sont également équipés d’un local communautaire conformément à l’article 2§8 du décret relatif à l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement des personnes en difficultés sociales.

Grâce à « Action Vivre Ensemble », nos deux sites principaux sont équipés d’un lavoir à l’usage des personnes hébergées.

Nous envisageons, à l’avenir, d’acquérir un bâtiment afin d’augmenter notre capacité d’hébergement.

Enfin, dans le cadre de son activité en tant qu’APL, Thais dispose de 5 logements accompagnés mis également à disposition par la société coopérative « Les Tournières » moyennant un loyer modéré.

L’asbl Thaïs a pour objet social l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement des personnes et familles en difficultés sociales et précarisées.

Le service porte une attention particulière aux personnes en lien avec les assuétudes et/ou la prostitution. Il s’agit d’une population particulièrement fragilisée et stigmatisée souvent rejetée par les structures d’accueil classiques, ou alors acceptée de manière limitative (séparation homme/femme, séparation parents-enfants,…). Nous proposons un accueil familial qui permet d’éviter l’éclatement des familles.

Outre le public hébergé, l’asbl reçoit et accompagne en ambulatoire des personnes en post-hébergement qui consultent pour des problèmes ponctuels ou pour un suivi régulier. Ces personnes ont établi une relation de confiance vis à vis de l’institution et souhaitent la maintenir.

L’accompagnement psychosocial

L’accompagnement est envisagé en hébergement, en post hébergement ou en suivi ambulatoire. L’objectif poursuivi par les intervenants sociaux est d’améliorer de façon globale la situation sociale, de logement, de santé et familiale des personnes accompagnées.

Les personnes sont considérées comme actrices de leur prise en charge et, par conséquent, l’intervenant social a un rôle de soutien et d’accompagnement. Il va renseigner, informer et effectuer avec la personne la prise de contact avec un service ou l’accompagner physiquement dans cette démarche.

La réduction des risques

Dans le cadre de la prévention des conduites à risque, l’équipe accorde une attention particulière aux informations-santé. Le service dispose d’informations sous forme de brochures sur les MST, l’hépatite B, HIV,… Nous mettons à disposition des préservatifs. Les personnes qui le souhaitent sont orientées vers un service d’échange de seringues, à savoir, le Centre Comptoir d’Echange de Seringues, dépendant du Centre Alfa, le centre « START/MASS » ou les éducateurs de rue. Enfin, une collaboration avec un médecin généraliste dans le cadre d’une permanence santé, organisée par l’association ICAR, nous permet de proposer un bilan diagnostic individualisé.

Visualiser nos statuts

Visualiser nos statuts